« Faiseur de bien »

[:fr]Credit photo : Kamba Sita[:]

 

2 Ti 3, 10-17 – Ps 118(119) – Mc 12, 35-37

Vendredi de la 9e semaine du Temps Ord. (A)

 

Nous possédons un trésor, une mine d’or qui est inexploitée et à notre portée ; qui passe sous notre nez au quotidien et dont certains ignorent l’existence ou manquent de courage pour l’exploiter. Ce trésor n’est rien d’autre que l’Écriture. Si nous fréquentions assidument l’Écriture, si nous nous en inspirions, notre monde ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui, c’est-à-dire habité par la haine, le mépris des uns envers les autres, l’indifférence face à la souffrance des autres, l’individualisme, les conflits de toute sorte, etc. Bref, nous ne serions certainement pas confrontés aujourd’hui à tous ces maux qui minent nos sociétés ainsi que le sens même de l’existence humaine. Saint Paul, dans sa lettre adressée à Timothée, rappelle le pouvoir de l’Écriture : « communiquer la sagesse » (2 Ti 3, 15). Cela veut dire que si nous nous exposions à l’Écriture, si nous nous en nourrissions, alors nous serions plus sages que nous ne le sommes aujourd’hui. De fait, l’Écriture n’est pas un livre banal, un roman ou encore un recueil de recettes toutes faites ; mais c’est un Livre dont le contenu a été inspiré par Dieu à des hommes et des femmes de diverses langues, races, cultures et nations. Son message est encore actuel et Dieu continu à nous y parler. Le contenu de l’Écriture n’est pas que théorie, mais aussi pratique, car comme le souligne saint Paul, elle est utile pour « enseigner, dénoncer le mal, redresser, éduquer dans la justice » (2 Ti 3, 16). Mais, triste est de constater comment dans l’histoire, nous l’avons utilisé à mauvais escient pour justifier toute sorte de position, d’actions, etc. Triste est de constater qu’encore aujourd’hui, nous l’utilisons pour défendre nos propres idées, nos soifs de pouvoir et de domination. Pourtant c’est une Parole qui est censée faire du bien, prôner l’amour, etc. Plusieurs parmi nous la rejettent aujourd’hui alors que toutes nos traditions, nos lois, nos constitutions s’en inspirent et aussi, elle est l’expression même de la loi divine. Nous aurons beau être dans le déni face à la Parole de Dieu en ce contexte particulier de laïcité ; mais il y a une évidence, elle est utile dans nos vies, pour notre société, pour l’humanité, quelles que soient les traditions, les cultures, etc.

© Léandre Syrieix

(6)

 1,089 total views,  1 views today

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire