Une attitude royale


Sm 5, 1-3 – Ps 121 (122) – Col 1, 12-20 – Lc 23, 35-43 : Christ Roi de l’univers (C)

Faire un don

Quelques nations occidentales ont encore en leur sein une monarchie pourtant plusieurs personnes militent pour son abolition tandis que d’autres souhaitent son maintien. Pourquoi la monarchie fâche-t-elle plusieurs d’entre nous ? Pourquoi suscite-t-elle encore aujourd’hui beaucoup d’oppositions et de réactions ? Sans doute à cause des antécédents, du passé, du pouvoir que cela représente, etc. Curieusement, des milliards de chrétiens dans le monde célèbrent en ce jour un roi ; pas n’importe lequel, mais celui de l’univers. Comment se fait-il donc qu’ils acceptent une telle royauté, un tel règne en ce troisième millénaire ? De quelle royauté s’agit-il ?

 

David devient roi par l’onction à travers lequel l’Esprit du Seigneur repose celui. C’est pourquoi par notre onction au baptême, nous participons à la royauté du Christ, une royauté non pas de manière mondaine, c’est-à-dire avec la gloire, les honneurs, mais une royauté divine caractérisée par l’abaissement, l’humilité et le service. Comment le Christ, par son attitude, incarne la royauté à laquelle nous sommes appelés par notre baptême ?

D’abord, saint Paul nous rappelle que nous devons rendre grâce à Dieu le Père qui nous a placés dans le Royaume de son fils bien-aimé, qui a fait de nous des héritiers et héritières du Royaume de Dieu. N’oublions jamais que, parce que nous sommes frères et sœurs du Christ, le fils de Dieu, alors nous sommes comme lui héritiers et héritières du Royaume de son Père. Nous sommes des princes et des princesses de Dieu le Père par notre baptême. Voilà un titre qui nous donne également des devoirs et non pas uniquement des droits. Comme héritiers et héritières de Dieu le Père, comme princes et princesses du Royaume de Dieu, nous sommes appelés à avoir comme de Christ un « comportement royal », « une attitude royale ». Voyons à présent comment est l’attitude du Christ, roi de l’univers, et comment doit être la nôtre à sa suite.

Le Christ sur la croix est humilié pourtant il est roi. Est-ce que l’on traite ainsi un roi ? Certainement pas ! Toutefois, il garde une attitude d’humilité et se laisse faire. Par ce fait, il nous montre l’attitude royale à sa suite consistant à se faire humble, petit, à accepter toute forme d’humiliation en ce monde pour révéler l’amour du Père. En plus d’être mis en croix, le Christ subit des moqueries. Il est insulté, tourné en dérision ; on lui demande de se sauver lui-même pourtant il demeure silencieux. Il ne répond pas à toutes ces formes d’outrage. Ainsi, comme seconde attitude royale, il nous révèle le silence nécessaire devant certaines formes d’agressivité. Nous aurons toujours la tentation de répondre à toutes les agressions dont nous sommes victimes par la violence ; de vouloir nous défendre ; de vouloir faire valoir nos droits, mais devant certaines situations, nous devons suivre l’exemple du Christ en étant humble, en nous humiliant, en nous effaçant, en acceptant de ne pas brandir publiquement que nous avons raison. Car Dieu seul connaît notre cœur et il n’y a que l’Esprit-Saint, le Défenseur, qui se chargera de notre défense au moment opportun. Le Christ n’a guère besoin de se justifier ou de se défendre parce que cela ne vaut pas la peine devant des personnes qui sont hautaines, imbues d’elles-mêmes, qui savent tout. Le Christ sait que ses interlocuteurs n’ont rien compris de son Royaume qui n’est pas de ce monde, mais qui n’est rien d’autre que le paradis, la demeure de son Père. Pour y accéder, nous avons besoin de cultiver l’attitude royale du Christ, car il n’y est pas de question de pouvoir, d’argent, ou d’influence. Voilà la différence entre les monarchies de ce monde et celle du Christ.

La célébration de la fête du Christ Roi de l’univers doit en permanence, du moins chaque année, nous révéler que le Christ nous fait partager son héritage. Ainsi, par notre baptême, nous sommes héritiers et héritières du Père. Cependant, notre royauté n’est pas dans le monde, mais au paradis. Voilà pourquoi l’attitude royale du Christ, celle le d’humidité, du service et de la petitesse doit être la nôtre en tout temps et en tout lieu.

© Ab. Léandre Syrieix.

(1)

 3,749 total views,  5 views today


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire