COVID-19 et Spiritualité : un temps favorable pour la famille humaine


Dans tous les médias nationaux et internationaux, nous entendons parler du Corona virus qui plonge l’humanité dans la peur, le repliement sur soi suite aux appels à limiter les déplacements. À travers des expressions comme « Nous sommes en guerre[1] », « Tempête historique[2] », « Un test pour l’humanité[3] », etc., on peut mesure l’ampleur de la situation ainsi que certains comportements irrationnels comme des achats compulsifs pour faire face à une éventuelle quarantaine. Cette situation mondiale nous met face à l’essentiel et nous interroge sur plusieurs aspects. Sur le plan économique, « l’épidémie de coronavirus a fait d’énormes dégâts sur les marchés boursiers, et le pire est apparemment à venir[4]. ». Cela provoque des inquiétudes chez plusieurs personnes. De plus, les fermetures des frontières étatiques ainsi que des interdictions de voyage à l’étranger limitent de manière importante les occupations des uns et des autres.

Si d’aucuns ne croient pas en Dieu, il est clair que cet évènement unique pose la question de l’existence de quelque chose de plus grand, qui dépasse l’entendement humain. Manifestement, les recherches scientifiques prouvent actuellement leurs limites, car il est encore tôt pour mettre en place une solution médicale pouvant faire face à la pandémie. Instinctivement ou spontanément, plusieurs personnes ont besoin de croire et d’espérer en quelque chose, à une force plus grande devant une telle situation de plus en plus comparée à une apocalypse. Aussi, même les chrétiens qui ont pour seul roc Dieu ne peuvent même plus se rassembler dans des églises ou en communautés afin de prier et de vivre l’eucharistie quotidienne pour des raisons justifiées, celles de la santé publique par exemple. Alors, cela pose la question de la redécouverte de la relation personnelle et spirituelle avec Dieu par divers moyens à notre portée.

Les textes de la liturgie du jour nous invitent à vivre en ces temps une réelle vie spirituelle, car dans la lecture du deuxième livre des Rois (5, 1-5a), on voit que le personnage Naaman réagit mal lorsqu’on lui propose, pour sa guérison, de poser un geste simple qualifiable de « non-sens » : aller se baigner sept fois dans le Jourdain[5]. Pareillement, demander à l’humanité en ce temps critique, de fléchir les genoux et de se tourner vers Dieu pourrait paraître absurde pour un non-croyant. Or, pour le chrétien, ce temps de carême, plus particulièrement la situation de pandémie actuelle est un moment privilégié pour ancrer davantage sa Foi en Dieu, pour Espérer une issue favorable pour toute l’humanité et enfin pour poser des actes de Charité envers les personnes les plus vulnérables. Manifestement, les croyants ne vivent pas dans la peur et ne se tournent pas vers un Dieu « magicien », mais vers un Dieu fidèle.

À l’instar du psalmiste, notre âme devrait avoir soif de Dieu, du Dieu vivant (Ps 41) en ces temps critiques et non se laisser envahir par la peur. Pour nous croyants, le Christ nous rappelle dans l’Évangile du jour qu’« Au temps du prophète Élisée, il y avait beaucoup de lépreux en Israël ; et aucun d’eux n’a été purifié, mais bien Naaman le Syrien. » (Lc 4, 27) Autrement dit, il y a là une invitation qui nous est lancée afin de ne guère demeurer dans la nostalgie de nos eucharisties, mais à vivre la communion spirituelle, à prier autrement, notamment par la fréquentation des Écritures, par l’Oraison et la méditation, les prières de dévotion, etc. : purifier nos habitudes.

Voici un temps favorable pour purifier, convertir et renouveler ce qui est pour nous l’essentiel : rapport au matériel, relation personnelle à Dieu et aux autres ; notre vie spirituelle et chrétienne ; notre conception de l’Eucharistie ; nos manières de prier…

© Léandre Syrieix, séminariste.

 

[1] Déclaration du président français Emmanuel Macron lors de son allocution du 16 mars 2020.

[2] David Tracède. « Une tempête historique et les mesures du Covid-19 à gérer à Sept-Îles ». Repéré à https://macotenord.com/une-tempete-historique-et-les-mesures-du-covid-19-a-gerer-a-sept-iles/

[3] Patrick Duquette. (16-03-2020). COVID-19 : un test pour l’humanité ». Le Droit. Repéré à https://www.ledroit.com/chroniques/patrick-duquette/covid-19–un-test-pour-lhumanite-7970c71a5eb5574bb6ff253eef049c00

[4] François Lenglet. Coronavirus : Krach boursier, récession, croissance… Le Covid-19 provoque la panique. Repéré à https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/krach-boursier-recession-croissance-le-coronavirus-provoque-la-panique-7800262087

[5] Dont l’eau, à première vue, est « sale » et ne donne pas envie de s’y baigner.

(27)

712 total views, 11 views today

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire